Mon ADX 2 Atlas

ADX 2

Voici donc une nouvelle saga avec le modèle ADX 2 des éditions Atlas et bien entendu la même équipe aux manettes....... Enfin comme d'habitude, pour commencer c'est surtout CTTR qui manie la baguette de chef d'orchestre; en ce qui concerne votre serviteur, d'aucuns diront (mais ils poussent un peu!!) qu'il joue la partition au pipeau en se contentant de donner une idée de ci de là.

Toujours est-il que l'on entre dans le vif du sujet : La bonne facture du modèle Atlas nous a tout de suite incité à le considèrer comme une excellente base de travail pour le rendre encore plus réaliste et pourquoi pas le motoriser et le faire rouler sur un réseau. Pour cela il fallait cependant qu'il puisse prendre des courbes, ce qui avec l'original n'était pas gagné, vu le peu de liberté de rotation autorisée aux bogies. Pour remedier à cela, CTTR envisage le remplacement du châssis d'origine par un châssis en laiton qui de par sa plus grande rigidité permettra d'ouvrir des fenêtres plus grandes pour permettre plus d'angle de rotation aux bogies. Enfin le fait d'équiper ces bogies avec des essieux (diametre 10,4mm) plus petits que ceux d'origine du modèle, permet encore de gagner un tout petit peu sur cet angle de rotation tout en ganant sur le réalisme! Nous voici donc parti pour l'aventure avec les photos suivantes.   Photo 1 : la réalisation des diverses pièces du châssis en photo-découpe par CTTR. On peut voir les 2 extrémités, le caisson central et son couvercle (inclusion du lest et de l'électronique embarquée par la suite), les 2 pontets de support bogies, les inserts de vérouillage du châssis, et un petit morceau d'ébauche de la coiffe de ventilation (histoire de tester!!). Photo 2 :  Un élément du châssis en cours de "pliage / brasage". Photo 3 : Assemblage du châssis. La partie centrale permettra certainement par la suite la mise en place d'un "coffre électronique".Notez sur la vue du bas; un éssai de découpe et de positionnement d'un moteur ainsi que 2 autres moteurs Renault 517 (conception et réalisation CTTR) destinés au détaillage final.

Photo 1 Photo 2 Photo 3
Photo 4 Photo 5 Photo 6

Photo 4 : Châssis monté dans le chaudron. A l'intérieur des pontets, on peut voir les articulations/supports des bogies et aux extrémités les axes des verrous de châssis.  Photo 5 : On passe aux bogies avec la conception et la réalisation du kit. On a le corps en laiton plié/brasé, le moteur Mitsumi et son volant d'inertie (réalisation CTTR), les 2 vis sans fin avec les manchons de 0.3mm en laiton recuits et roulés; enfin les 2 essieux brunis en diamètre 10,4mm et les 2 pignons Mécanic Train ré-alésés à 2mm.  Photo 6 : 4 vues du prototype du bogie moteur avec alimentation électrique par fil de bronze phosphoreux de 0,3mm. 

Photo 7 : Diverses vues de la nouvelle coiffe de ventilation en photo découpe (réalisation CTTR) cintrée avec ailettes ouvertes.  Photo 8 : Gros plan sur la coiffe de ventilation! Photo 9 : Les nouveaux bogies moteur. Photos 10, 11 et 12 :  Nouvelle étude des coiffes avec leur insert moulé et assemblé en résine. L'ouverture est ensuite fraisée et peinte en noir pour accentuer l'illusion de profondeur.

Photo 7 Photo 8
Photo 10 Photo 11 Photo 12

Toujours du côté travail de la toiture, la documentation disponible ne nous a pas permis de trouver les dimensions réelles de l'évidement. Après discussion, il a été décidé de tabler sur un évidement de 23mm de large et de 3,5mm de profondeur et cela semble visuellement satisfaisant.... nous verrons cela en détail plus tard! Photo 13 :  les pièces de photo découpe d'une coiffe et leur assemblage. Photo 14 :  Des connecteurs en kits qui font une fois montés 4,5mm d'épaisseur; ce qui devrait pour la suite permettre de les loger dans le coffrage central du chassis (voir Photo 3) et simplifier les connections des circuits électriques. Photo 15 : Travaux sur la toiture. Le chaudron étant déjà bien fragile : il fallait trouver un mode opératoire pour modifier sa toiture. L'idée est donc de coller le nouveau plafond avant de découper le toit .Je vais me retrouver avec caisson rigide qui sera posé sur un tasseau 30x30 .Ce bloc plafond est constitué de :1 plat Evergreen 31 x 1,5   lg 220mm, 2 profilés Evergreen  4 x 2,5  lg 220mm et 2 extrémités en Evergreen épousant le profil intérieur. Dans la cavité crée viendra se poser un faux toit bombé ( ep 1 mm ) avec ses nervures. Photos 16 : En exclusivité pour vous, voici le scan du plan de travail de CTTR !  Photo 17 : En cours de décapage et brossage à l'alcool industriel à 95°. Photo 18 :  La caisse décapée avec en arrière plan le tasseau qui va servir à bloquer le chaudron durant la découpe du toit.

Les travaux continuent et donc le chantier avance! Photo 19 : la toiture d(origine en cours de découpe. On voit bien le tasseau à l'intérieur du chaudron qui permet de conserver une certtaine rigidité à l'ensemble pendant l'opération. Photo 20 : Vue arrière d'une des extrémités après découpe et positionnements des nouvelles pièces de coiffe. Photo 21 : Même chose mais ce coup-ci vu de l'avant. On voit bien sur cette vue le travail de reprise nécessaire pour la remise au galbe. Photo 22 : Reprise des coiffes d'origine Atlas avec recharge à la résine PU ( finitions à venir). Le gabarit se trouve dans l'évidement de la toiture. Il y a eu ensuite suppression des voutes derrière les volets d'aération et création de nouvelles voutes à double galbe (raccords tangeants).  Photos 23 : Création de barettes d'éclairage de feux Av et AR en circuit imprimé afin de limiter les passages de fils émaillés et Cie! Devant deux barettes pour autorail Loraine Atlas (26x7mm) et derrière les barettes destinées à l'ADX (29x7mm). Reste plus qu'à couper les circuits aux dimensions, les étamer et braser les leds.  Photo 24 : La finition des bogies déclenchera l'assemblage final de l'engin. Restera ensuite peinture patinage et petites finitions de détail.

 

Date de dernière mise à jour : 09/12/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×