Luminaires et lampadaires (1): que la lumière soit!

Avertissement :
Il existe de nombreux articles (presse papier et internet) qui traitent du sujet ci-dessous. Il va sans dire, que je n'ai rien inventé dans ce domaine (car souvent inspiré par ce que j'ai lu ou vu ailleurs!) et que je ne prétends aucunement détenir une vérité quelconque du meilleur mode de fabrication de ces éléments du décor. Je souhaite simplement expliquer ici avec quoi et comment je fabrique personnellement mes propres éléments.

Schéma général

Selon les époques et leur lieu d'implantation, ces lampadaires (de rue ou de quai) sont différents: plus ou moins hauts, mâts en métal, béton ou bois, luminaires simples ou décoratifs, enfin simple éclairage par ampoule ou dans certains cas par néon...... Donc dans le domaine, beaucoup de solutions sont possibles! Pour ma part, je me suis plus particulièrement interressé au poteau bois (je commence à avoir une certaine pratique avec le télégraphe et l'électricité!!), les mâts en métal et parfois les poteaux un peu plus modernes en béton.  D' autre part je considère mes lampadaires comme étant composés de deux éléments qui sont : les poteaux et les luminaires. Je fabrique donc d'un côté les mâts (c'est ici!) et de l'autre les luminaires (article suivant: "Mes lampadaires 2").
Ci-contre le schéma général de mes lampadaires. L'enfoncement dans la table et le sol du réseau dépend du type de sol utilisé. Cela dit, cet enfoncement est toujours d'au moins deux centimètres et dans la mesure du possible j'essaye de ne pas fixer définitivement ces poteaux afin de toujours pouvoir les démonter facilement....... Mais cela n'est pas toujours évident j'en conviens!!

Fabrication des poteaux :
 * Matériaux nécessaires : Pour les poteaux bois je reste fidèle aux piques à brochette, car faciles à travailler et très bon marché! Les mâts métalliques seront eux traités à partir de tube laiton de 2mm maximum de section extérieure. Un autre tube de section exterieure 3mm et intérieure 2mm sera utilisé pour les renforts de bas de poteaux pour les rendre plus réaliste à mon goût. Enfin des petites rondelles métalliques (bricolage) en fonction de la section du tube de soubassement choisi, permettent la stabilisation au sol et la finition.

 * Poteaux bois : Comme pour mes poteaux électriques ou télégraphiques, je prends un morceau de pique à brochette d 'environ 10 cm de long. En fait je considère que mes lampadaires doivent faire environ 8 cm maximum de haut sur le réseau (ce qui correspond à 6,95 m en réalité), la longueur totale du mât est donc égale à la hauteur max visible du poteau (8cm) à laquelle s' ajoute la partie enfoncée (environ 2cm) dans le sol du réseau!  A 1cm du sommet je traverse le poteau d' un trou (permettant par la suite le passage de l' anode de la LED d' éclairage ou du fil électrique si on utilise une ampoule!). A partir de ce trou et des deux côtés, je vais rainurer légèrement le poteau sur tout son long (cutter ou mini perceuse avec petite fraise), Ces deux rainures me serviront à encastrer et coller les fils d'alimentation des futures LEDS ou ampoules d 'éclairage, lors de l'assemblage des luminaires sur les mâts. Je taille le sommet du poteau en cône assez arrondi et éxécute la première mise en couleur du poteau (en général encre de chine très diluée).
 * Poteaux métalliques : Je coupe donc une longueur de tube métallique laiton. En ce qui concerne les mesures, je prends les mêmes que mes poteaux bois. L' avantage du mât métallique est qu' il est conducteur et va donc m' éviter de passer deux fils d'alimentation pour le luminaire. De plus ce poteau est creux donc le fil d' alimentation restant passera par l'interieur du poteau en partant du sommet! Le poteau servant lui même de deuxième fil d'alimentation, il me faudra souder directement une des pattes (anode) de la LED (ou l'un des fils de l' ampoule) dessus, donc inutile de le mettre en peinture maintenant, je le fais une fois tout assemblé et soudé! Un petit bout du deuxième tube (3mm de section) d' environ 4cm de long est également coupé, de même que je prépare une petite rondelle métal qui sera soudée à la base du poteau définitif et me servira d' embase au sol pour le poteau! 
 *Poteaux béton : Pour ce type de poteau, le plus simple est de les acheter dans le commerce ("MKD" par exemple). Actuellement, j' essaye de voir comment en construire un modèle maitre ayant mes dimensions et que je pourai par la suite reproduire par moulage résine! Pour les opérations de finition, elles restent identiques à ce qui est dit au dessus pour les poteaux bois exception faite du rainurage pour incruster les fils, qui ici sont peints en noir (ou couleur béton) et courent le long du poteau.

suite de l'article ICI

 

Date de dernière mise à jour : 31/05/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×