Les Maisons à pan de bois

LES MAISONS A PAN DE BOIS.

 Véritable patrimoine d' architecture, ce type de maison se retrouve dans de nombreuses villes bretonnes (Quimper et Morlaix pour ne citer que les plus proches de chez moi). Aimant les "vieilles pierres" et mon réseau se situant dans l' Ouest, il me semblait donc naturel d' en retrouver quelques unes dans les petits bourgs de mon monde miniature, d'autant que naturellement étroites ces maisons, souvent avec commerce en rez-de-chaussée et habitation en étage, permettent de meubler confortablement un fond de module en représentant une rue du quartier historique du bourg...... et, en général celle qui amène à la gare!!
Qu'est-ce qu'un pan de bois ?
Pour permettre aux bois d' étre au mieux isolés de l'humidité des sols, le pan de bois est toujours monté sur un solin de mur généralement en pierre de taille, dont la hauteur varie de 60cm à la hauteur totale du rez-de-chaussée. Sur ce soubassement vient prendre appui le pan de bois, formé par l' encadrement des pans fait de madriers en bois qui constituent les étages et du "colombage"  qui est un ensemble de bois verticaux  et/ou obliques qui solidifie l' encadrement et qui permet le remplissage que l'on nomme "hourdi". Très souvent, les cadres sont construits avec des madriers courts (hauteur d'un étage) autorisant ainsi un plus grand nombre d'étages et la mise en place d' encorbellement. Les hourdis, sont en torchis: mélange d'argile, de pierraille, de paille et de chaux.  Les murs mitoyens (séparation entre les maisons) sont toujours en pierre.

Certaines maisons du décor deRoc'h Annaick (par exemple) sont donc des maisons à pan de bois. Leur construction reste relativement simple et ne nécessite pas un matériel compliqué et couteux : carton dur (2mm ou 3 mm d' épaisseur) et dépron (3 mm) pour murs et ossature des batisses, feuilles transparentes pour les vitrages, quelques références "evergreen" pour les colombages, colle, peinture pour la mise en teinte et quelques terres à décor pour la patine.

Bien entendu, avant tout il faut aller sur le terrain pour faire quelques photos, puis ensuite retirer ces photos sous forme de plan à l'échelle. A noter cependant que les "Editions Ouest France" ont sorti un livret de maisons en carton à construire en echelle HO ("Une petite cité historique de Bretagne" au prix de 9 Euros). Je dois avouer que ce livret est très bien fait et qu'il m'a permis de m'affranchir de plusieurs recopies de mes photos en plan à l'echelle, car j'ai retrouvé mes modèles parmi les maisons présentées dans le livret!  On peut alors faire ce que je nommerai des "patrons de découpe" en carton (index 1 sur photo 1  ci-dessous). Vient alors la construction qui se fait en plusieurs superpositions de couches (principe du sandwich ou du mille feuilles!) La première couche sert en général d' ossature intérieure, elle est en carton dur de 2mm d' épaisseur. Sur ce mur interne sont découpées les divers évidements (correspondant aux encorbellements)et fenêtres (1) sur lesquelles viennent se coller les vitrages. La seconde couche est en dépron (2 et 3) gravé ou simplement légèrement ponçé (4), selon la nature du mur à représenter (pierre ou torchis). Je pense que l'on doit pouvoir éviter cette superposition de couches en utilisant du carton plume, mais je n'ai pas testé la chose! Les encorbellements sont eux aussi traités de la même façon en deux couches et viennent se superposer au fur et à mesure à la facade de base. C'est ce qui est visible sur la photo 2 : la façade de pierre représente le niveau du fond, à gauche le premier encorbellement est posé et pratiquement terminé tandis que l'on voit l'ouverture pour la pose de l'encorbellement supèrieur. La partie de droite est également prète à recevoir le premier encorbellement! A noter que cette façade se retrouve visible et terminée sur la première photo de la série du bas de page.

panbois10M.jpg panbois11M.jpg

 Il suffit ensuite de faire le montage d' équerre (si possible!!) des 4 façades puis de monter les pans de toiture. Cette toiture est également faite de carton 2 mm sur lequel j'ai collé du papier à grater (gravé pour la représentation des ardoises ou tuiles). A noter que les produits de la gamme "REDUTEX" peuvent également simplifier les choses en ce qui concerne les toitures (ardoises et tuiles) même si dans ce cas, le budget prend un peu de plomb dans l'aile! Je termine ensuite par la mise en peinture finale et la patine à la terre à décor ainsi que les mises en place des derniers détails : goutières, fleurs de balcon, électrification...... etc!!!!. Ci dessous un petit aperçu des différentes bâtisses de Roc'h Annaick!

panvois03M.jpg panbois05M.jpg panbois07M.jpg
panbois04M.jpg panbois06M.jpg panbois08M.jpg

Tout ceci pour permettre la construction d'une rue de mon petit bourg breton:

panbois10.jpeg panbois11.jpeg

Date de dernière mise à jour : 08/02/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×