Construction de mes poteaux télégraphiques en bois

Avertissement :
Il existe de nombreux articles (presse papier et internet) qui traitent du sujet ci-dessous. Il va sans dire, que je n'ai rien inventé dans ce domaine (car souvent inspiré par ce que j'ai lu ou vu ailleurs!) et que je ne prétends aucunement détenir une vérité quelconque du meilleur mode de fabrication de ces éléments du décor. Je souhaite simplement expliquer ici avec quoi et comment je fabrique personnellement ces divers éléments.

Poteaux télégraphiques type bois:

Ces poteaux ont tendance à disparaître, mais ils se rencontrent encore assez souvent dans nos campagnes le long des petites routes (ici un exemple de ces poteaux d' aujourd' hui sur lesquels les fameux isolateurs de porcelaine blanche ont disparu). Ce sont des poteaux de bois cylindriques qui font environ 6 mètres de haut, supportant de 1 à plusieurs fils téléphoniques. leur sommet est légèrement pointu (conique) et ils peuvent être renforcés à la base par deux plaques bétonnées verticales qui enserrent le dit poteau. Il semble qu' il y a de nombreuses configurations de disposition des isolateurs (en général en porcelaine blanche). On pourra trouver des poteaux simple mât, ou à double mâts accollés ou encore avec le deuxième mât en biais pour renforcer le premier vertical.

Le petit nécessaire :
*** Outils : 1 cutter, 1 fer à souder, petit pinceau pour peinture, 1 pince coupante (ou petit ciseau à métal tendre), 1 forêt de 0,5 monté sur mandrin à main ou mini-perçeuse (sur colonne c'est plus facile).
*** Materiaux : soudure à l'étain et son décapant (pour fil de cuivre et laiton), peinture noire, marron et blanche (et le pinceau qui va avec), quelques centimètres de fil téléphone ou du fil électrique multi brins (chaque brin en 2/10 environ), gaine plastique du fil téléphone (blanche si possible), piques à brochette en bois (25cm de long pour environ 3mm de diamètre), colle cyano ou type "UHU" tout matériau, papier de verre fin.

La construction  :  Il nous faut tout d'abord choisir quel type de poteau télégraphique nous allons construire en sachant que quelque soit ce choix, les principes de base restent les mêmes. Seule la longueur de l'élément de bois, le nombre de trous à percer, le nombre de supports et d'isolateurs à faire, ainsi que la dose de patience vont changer!! J'ai choisi ici de faire un poteau simple avec deux supports et trois isolateurs (2 en haut et 1 au dessous).

poteau3M.jpg poteau1M.jpg poteau2M.jpg

Etape 1 : Couper deux éléments de 8,5 cm (mini) à 9,5 cm maxi dans une pique à brochette (voir photo 2). La différence de longueur dépend en fait de la longueur de poteau qui sera par la suite enfoncée dans le sol du décor et du nombre de support d'isolateurs que l'on veut placer sur le poteau. Par conséquent on peut toujours les faire en 9,5 cm ou plus et les recouper plus court par la suite si le besoin (ou l'envie!) s'en fait sentir. Je taille en pointe l'une des extrémité du poteau (cette pointe ne dépasse les 4mm de long).
Etape 2 : A  environ 1cm du bout de la pointe (sommet du poteau), je perce le mât en le traversant le plus droit possible. L' idéal est la mini perceuse montée sur sa colonne, mais cela se fait aussi très bien en manuel avec un mandrin à main. J' ai ainsi l'emplacement du premier support d' isolateurs. 5mm au dessous, je perce un second trou (en m' alignant bien sur le premier) pour le deuxième support d' isolateurs.(on fera donc autant de trous que l'on veut mettre de supports).  
 Etape 3 : Arrivé là, je fais la mise en peinture des mâts de bois après les avoir passé légèrement au papier de verre (photo 3). Pour cela j'ai choisi un marron fonçé que je mélange avec un peu de noir ou de gris souris pour donner quelques effets de vieillissement. Très souvent dans la réalité, ces poteaux sont d'une teinte foncée car le bois a été traité et la pointe de sommet ainsi que les 50 à 60cm de la base passées au goudron sont de couleur noire.

poteau6M.jpg poteau4M.jpg poteau5M.jpg

Etape 4 : Fabrication des supports et des isolateurs (photo 4). Pour les supports, je prends un bout de fil (1cm de long environ) téléphonique ( il est assez fin et rigide pour cela). Je le coude à 90° (pince plate fine) sur une de ses extrémité, puis le passe dans le premier trou du mât, de manière à ce que le coude soit à environ 3 à 4 mm maxi du poteau (mettre un point de colle et laisser sécher). Une fois sec, je coude la deuxième partie de façon symétrique en distance de mât et en faisant bien attention de couder dans le même plan vertical!! Une fois fait cela j' assure le support d'un nouveau point de colle sur le mât (la colle cyano est ici intéressante car elle pénètre bien dans le trou du mât). J' égalise les deux parties coudées à 1mm de haut environ. Les isolateurs seront coupés dans la gaine (blanche de préférence) du fil téléphonique et enfilés / collés sur ces parties coudées des supports. Il m' arrive de mettre un peu de volume sur ces isolateurs avec une petite goutte de colle transparente en gel (autre que cyano).
Etape 5 : Si on respecte l' étape 3, il ne reste maintenant que les finitions de peinture, à savoir peindre les support d'isolateurs en noir, donner un petit coup de blanc brillant aux isolateurs si nécesaire ainsi que reprendre les mâts de bois si le besoin s'en fait sentir. Si on a sauté cette étape 3, c' est maintenant qu' il faut se mettre à la peinture complète des poteaux. De même certains de ces poteaux pourront se voir adjoindre les fameuses plaques de renfort à leur base. En général pour ces plaques, je coupe deux petits morceaux de carton ou de carte plastique dans de vieilles chutes, peintes en gris béton, elles sont ensuite collées en base de poteaux en face l'une de l'autre. En photo 5, le poteau de droite est terminé, et celui de gauche va subir l' étape 5 après la coupe du morceau de support d'isolateur en trop!

poteau9M.jpg Attente.jpg poteau11M.jpg

Une fois l'étape 5 effectuée,  je termine par la pose des poteaux en situation (photo 1 ci-dessus,  en attente de mieux!!), mais là, chacun reste maître de sa façon de procéder! Pour ma part, je les place en les enfonçant d'un bon centimètre dans le sol du décor. Ils peuvent être soit collés, soit consolidés à l'enduit ou encore tout simplement enfoncés en force selon le type de sol et l' endroit du décor où ils sont placés. L' espace laissé entre deux poteaux est de 15 à 20cm selon l'environnement. En ce qui concerme la mise en place de fils entre ces poteaux, j'utilise du fil électrique de bobinage qui est assez fin pour représenter de la ligne et assez rigide pour tenir dans le temps!  Je fabrique ainsi une dizaine de poteaux télégraphiques en une heure (hors séchage peinture!), pour un prix de revient ridicule et dont le rendu me satisfait pleinement...... Eh! oui il m'arrive aussi d'être satisfait de ce que je fais!!!. Enfin la dernière photo de la série ci-dessus montre un exemple de poteau en situation fabriqué par mon ami Yves selon ma méthode générale, et qui utilise du fil à coudre pour ce qui est de la ligne entre les poteaux

poteau8M.jpg

NOTA : Il m'arrive également pour faire les isolateurs d' utiliser des petites perles (fabrication de bijoux fantaisie) de forme cylindrique d'environ 1,5mm (max) de long par 1mm de diamètre. Le rendu est aussi très correct (même si je les trouve un peu trop grosses!)mais le prix de revient va s'en resortir un peu. De plus la taille de ces perles ne peut être reprise car elles sont en verre et cassent très facilement si on essaye de les recouper ou de les affiner. Cependant, ce sont ces perles que j' utilise en général pour mes poteaux électriques. Quelques exemples sur l'image ci-contre....................... A chacun de voir!

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×