Fonds de décors

Il y a deux choses en modélisme ferrovaire (et sans doute dans toute autre forme de modélisme!) qui présente pour moi un problème épineux et donc compliqué à rendre correctement ; ce sont:  la représentation de l'eau (vue ici) et les fonds de décors pour mes modules. N'étant nullement peintre ou dessinateur, il m'était difficile d'envisager de représenter des tableaux paysagers en arrière plan de façon réaliste; même si, dans certains cas, je me suis tout de même lancé avec plus ou moins de bonheur dans l'aventure..... Problême: le résultat n'est jamais vraiment à mon goût, mais je ne parviens pas à faire mieux, même après de multiples essais! Donc en attendant de pouvoir faire mieux, je garde ce que j'ai.

Pour ce type de fonds, j'utilise bien entendu un paysage peint sur lequel je colle des flocages afin de permettre des jonctions moins visibles entre fonds vertical et sol du module tout en essayant de respecter une certaine perspective! En voici un exemple sur le module du castel avec l'arrière plan du PN: Photo 1 :  vue générale du fond de décor. Le fond prend naissance derriere la maison du PN, là où la route vire à gauche. Un talus de taillis broussailleux permet de camoufler la jonction fond/module Les champs (colza, labours et autres) sont représentés par des flocages collés en fonction de l'éloignement; tandis que ciel, nuages et forêt sont peints directement sur la planche de fond. Photo 2 et 3 : Prises de vue pratiquement à hauteur du sol en bordure de module.

  J'utilise la méthode ci-dessus plus particulièrement dans le cas de fonds de campagne avec de grands étendues d'arrière plan. Dans le cas des modules citadins, je ferme au maximum les perspectives arrière à l'aide des bâtiments, n'ouvrant que quelques espaces sous forme de rues ou venelles partant vers le fond. Cela me parait alors d'utiliser une photo de rue réelle mise à l'échelle la plus approchante afin de donner cette illusion de fuite vers le fond.  Le plus difficile ici est d'arriver à trouver et à photographier un site qui représentera au mieux cette illusion par la suite! Là encore le but premier est d'arriver à camoufler au mieux la jonction entre la planche de fond verticale et le sol du module. C(est ce que j'ai essayé de rendre dans les deux exemples ci-dessous. Photos 4; 5 et 6 :  La rue du marché. Ici le fond de décor est donc une photo de rue avec un clocher en arrière plan. Cette rue est en virage à droite, ce qui me permet de fermer la perspective de "fuite" par des bâtiments. La jonction entre module et planche de fons se fait juste au niveau des pieds des deux personnages séambulant au centre de cette rue. On s'en rend mieux compte sur la photo 3 avec la cassure entre les bâtisses de la photo et celles de la maquette! Photo 7 : Le module du champ de foire avec la rue du notaire. Sur cette vue, le fond est en place et seul le ciel a été traité. Photo 8 : C'est à peu près la même vue que la précédente, mais le pont habité a été mis en place ce qui casse complètement la perspective arriere et l'illusion de profondeur est donnée avec la photo collée en fond d'arche du dit pont. Photo 9 : On s'est un peu rapproché en survolant la voie ferrée.

 

Date de dernière mise à jour : 08/08/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×