Luminaires et lampadaires (2): et la lumière est!

Avertissement :
Il existe de nombreux articles (presse papier et internet) qui traitent du sujet ci-dessous. Il va sans dire, que je n'ai rien inventé dans ce domaine (car souvent inspiré par ce que j'ai lu ou vu ailleurs!) et que je ne prétends aucunement détenir une vérité quelconque du meilleur mode de fabrication de ces éléments du décor. Je souhaite simplement expliquer ici avec quoi et comment je fabrique personnellement mes propres éléments.

L' article "Mes lampadaires 1" traite de la fabrication de mes mâts/poteaux qui soutiennent les luminaires, ici j'aborde la fabrication de mes luminaires eux mêmes! Ces luminaires peuvent d'ailleurs ensuite être assemblés avec un poteau pour donner un lampadaire de quai ou de rue, ou bien être fixés directement sur une façade de maison.

Fabrication des Luminaires :

lampa1M.jpg

* Matériaux nécessaires : Led standart blanche ou jaune Ø 3mm maximum (et résistance). Fil électrique émaillé 2/10ème ainsi que fil électrique fin standard (genre fil téléphonique). Paillettes de couture de Ø 6mm (décoration vêtements) et/ou rondelles métalliques de bricolage (3*8mm). Enfin, soudure étain et peintures diverses (blanc, vert, marron, noir, argent). Il est possible d' utiliser une micro-lampe 12v (ou voltage adéquat) au lieu d'une LED. Voir sur la photo ci-dessus.

* Luminaires simples : Ces luminaires reproduisent les vieux lampadaires des petites villes et villages dans les années 50 / 60. Ce sont de grosses ampoules à incandescence protégées par un abat-jour rond en tôle émaillée souvent de couleur verte ou marron à l'extérieur et blanche à l'intérieur pour mieux réfléchir la lumière de la lampe. Pour représenter cet "abat-jour" j' utilise ici une rondelle métallique (visserie-bricolage) et/ou une paillette de couturière à pans cassés (donc légèrement incurvé sur l'exterieur de la circonférence). Le trou intérieur de la rondelle a été choisi en fonction de la LED (pour moi 3mm). Le trou des paillettes est, quant à lui agrandi aux dimensions voulues à l'aide d'une petite queue de rat (A noter que le diamètre de 8mm pour la rondelle peut paraître un peu grand vis à vis de la réalité, mais sur le réseau, cela ne me choque pas). Je plie vers l'intérieur et au plus près de la LED sa cathode puis je la coupe au plus court en prenant garde qu'elle ne puisse pas faire contact avec l' anode. Cette même anode va me servir de bras de soutien de la lampe. Elle sera donc mise en forme selon mon envie du moment : col de cygne, ou bien simple arrondi ou encore simplement droite et perpendiculaire à l'ensemble de la lampe! Je glisse ensuite la LED dans ce trou jusqu'à ce que rondelle ou paillette soit en butée sur la base de la LED, puis je fixe le tout avec une pointe de colle cyano. Normalement la LED ou la lampe ne doit dépasser de l'abat jour vers le bas que de 4 mm environ. Je soude maintenant un bout de fil émaillé (2/10ème et 15cm de long) sur la cathode coupée et je vérifie encore qu'il n'y a pas risque de court circuit avec l' anode. Cela fait je fixe mon luminaire sur le poteau choisi :

lampa2M.jpg poteau bois ou béton :  Je glisse la cathode dans le trou du poteau. Je soude un bout de fil émaillé de 15cm environ à environ 5mm de la sortie et de façon à ce qu'il aille vers le poteau (attention si poteau en plastique!!). Je coupe ma cathode à la soudure du fil et je replie sa nouvelle extrémité pour qu'elle puisse servir de support d' isolateur électrique (voir articles sur poteaux télégraphiques et électriques).  Les fils émaillés sont ensuite plaqués sur les poteaux (dans le rainurage pour les poteaux bois), collés, puis camouflés.
 poteau métallique : Dans ce cas la cathode est directement soudée au sommet du mât. Le fil de l'anode est ensuite collé le long de cette cathode puis descendu dans le tube qui sert de poteau. Pour le reste la méthode est identique à ce que je fais plus haut. En revanche, il est vrai que le mât métallique me permet de fabriquer des lampadaires à double luminaires (voir schéma de l'article 1) plus facilement; puisque les deux cathodes seront soudées ensemble sur le sommet du tube après avoir été coupées à la bonne longueur.

Dans le même ordre d' idée, je vous livre ici deux liens:
==> vers une page qui décrit en pas à pas la fabrication de lampadaires à base de coton tige et LED : http://brestminirail.over-blog.com/article-17167515.html
==> vers une page montrant la fabrication de lampadaires (micro-lampe) avec une nouvelle astuce pour l' abat-jour : http://pagesperso-orange.fr/rail76/m9.html 

Je me dois également de signaler deux articles (et il y en a certainement d'autres) parus dans nos revues habituelles : le premier dans "Le Train" N° 247 de novembre 2008 en page centrale (module junior) qui traite de la fabrication de lampadaires HO factices. On retrouvera ici bon nombre d'astuces déjà décrites (en particulier pour les poteaux), mais quelques nouveautés interressantes pour ce qui est du luminaire lui même!! Et le second dans "Loco Revue" N° 763 de février 2011 en fiche pratique qui permet la construction de lampadaires principalement à partir de grappe de moulage de maquettes plastiques.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×