Mes arbres

 MES  ARBRES

Avertissement : Il existe de nombreux articles (presse papier et internet) qui traitent du sujet. Il va sans dire, que je n'ai rien inventé dans ce domaine (car souvent inspiré par ce que j'ai lu ou vu ailleurs!) et que je ne prétends aucunement détenir une vérité quelconque du meilleur mode de fabrication de ces éléments du décor. Je souhaite simplement expliquer ici avec quoi et comment je fabrique personnellement ces divers éléments.

Généralités:
Dés que l'on parle "arbre" en modèle réduit, je pense immédiatement "taille ou hauteur" car j' ai remarqué que sur nos réseaux les arbres étaient souvent trop petits (question de place sans doute!) et ressemblaient plus à des arbustes ou de jeunes arbres qu' à des chênes centenaires ou des platanes d' age respectable! En effet dans nos régions, ces grands arbres (loin d'être des séquoias!!) atteignent assez facilement des hauteurs avoisinant les 15 à 20 mètres ce qui en HO donne tout de même entre 17 et 23 cm.... je ferai la seconde remarque à propos des productions commerciales qui en général restent chères et cela d' autant plus que la qualité est au rendez-vous (ce qui d' ailleurs ne me choque pas, la qualité ayant un prix!). Cependant mon porte-monnaie n' étant pas extensible à volonté, il m' est impossible de planter des forêts de "productions commerciales de type Sylvia (qui à mon avis sont des modèles du genre : voir site "Sylvia") ou encore Arboris (nouvel artisan : voir site "Arboris" ) " sur mes modules; d' où la nécessité de fabriquer en grande partie mes propres arbres. Pour cela les recettes ne manquent pas (sur le net et ailleurs) et voici d' autres liens qui permettent de découvrir d' autres méthodes de fabrication à peu de frais : http://www.gilbert-gribi.ch/arbres%201.html   ou encore http://maquettegarden.free.fr/trucs/arbres/arbre.htm , et  http://gayam.perso.neuf.fr/trucs0.html  (astuces 49 à 52).

 Ce tableau, donne une indication de hauteur pour quelques arbres adultes et la hauteur correspondante en HO et en N. Bien entendu, les tailles ci-dessous représentent pour moi la taille maximum de quelques arbres présents sur le réseau,  
Type hauteur en mètres HO en cm N en cm
Platane 15 / 20 17 / 23 9 / 12,5
Châtaigner 20 / 25 23 / 28,7 12,5 / 15
Chêne 25 / 30 28,7 / 34,5 15 / 18,7
Peuplier 25 / 30 28,7 / 34,5 15 / 18,7
Hêtre 25 / 30 28,7 / 34,5 15 / 18,7
pin maritime 20 / 30 23 / 34,5 12,5 / 18,7
pin sylvestre 25 /30 28,7 / 34,5 15 / 18,7
Sapin 20 /25 23 / 28,7 12,5 / 15
Fruitiers divers 5 / 12 5,5  / 13,5 2.4 / 7,5

 Ma méthode à base de zeechium:
Pour fabriquer mes arbres, j' utilise une plante séchée bien connue des modélistes de tous poils, à savoir le " zeechium" (voir plus bas pour en savoir plus à son propos!). Les arborescences coupées de cette plante imitent bien des arbres miniatures correspondant à nos échelles de train HO et  même N pour peu qu'on y amène quelques arrangements.  Il est bien entendu possible d'utiliser directement certaines branches de zeechium sans aucun traitement, mais cela signifie que l' on représente un arbre en robe automne / hiver (manque de feuillage) et quelque peu chêtif à mon goût! En effet la tige des branches de la plante est plutôt fine et représente mal un arbre à priori vigoureux et dans la force de l'age! D'autre part, cette tige seule est fragile, Il faut donc à mon avis renforcer ce tronc. Enfin pour la représentation de l'arbre en printemps / été, il ne faudra pas oublier de l' habiller d' un flocage de circonstance!

Mon petit matériel de jardinier : du zeechium bien entendu, des piques à brochettes et des cure-dents en bois, de la colle tous matériaux, des petits ciseaux, un cutter, duaperçu de matèriel fil à coudre fin (ou un peu de fil téléphonique dénudé), du médium acrylique, de la peinture acrylique (teintes des troncs et du feuillage), de la colle permanente en bombe, de la mousse synthétique de coussins de voiture, un vieux moulin à café électrique (à défaut un vieux mixer ou blinder) et un peu de terre de taupinière prise dans le fond du jardin (passée au micro-ondes pour l' assainir de tout micro-organisme vivant, puis tamisée)! La photo ci-contre donne un petit aperçu de mon matèriel, même si tout ce que j' ai cité ne s' y trouve pas!

 

Etape 1 : Bien entendu, l' utilisation d' une branche de zeechium, ne permet pas vraiment de choisir l' espèce de l' arbre que je vais confectionner! Je sais seulement que cela ressemblera à un arbre en général tel que chacun de nous peut le voir dans son esprit sans penser spécialement à une espèce bien définie! Je choisis donc une branche de zeechium qui à première vue semble correspondre à l' arbre à représenter tant par son volume que par sa hauteur. Je dégage un peu (si nécessaire) les petites tiges du bas afin d' allonger un peu la silhouette de mon arbre.  Je vais maintenant renforcer la partie tronc de cet arbre. Pour cela j' utilise une pique à brochette en bois. Le côté pointu vers le haut,  je plaque cette pique contre la tige du zeechium (la pointe de pique entrant de 1 à 1,5cm dans le futur feuillage de l'arbre!) à l' aide de fil à coudre standart (ou de fil électrique dénudé très fin) je lie la tige avec le sommet de la pique dans le futur feuillage en faisant attention de ne pas casser les fines branches basses! Ensuite je continue ma ligature vers le bas en enroulant et nouant mon fil à coudre sur toute la hauteur désirée de tronc restant (Photo 1). Pour de petits arbres (arbustes ou jeunes) je remplace la pique à brochette par un cure-dent en bois et bien entendu je ne prends qu' un petit brin de zeechium, mais le principe reste exactement le même.
Etape 2 : Une fois ma pique liée à ma branche de zeechium, je prépare une dose de médium acrylique teinté avec une touche de peinture acrylique (dans les tons de brun / marron au choix) et j' applique ce mélange sur toute ma partie de tronc en une ou deux couches selon l' épaisseur de tronc désirée (Photo 2). Il suffit alors de lisser ou de travailler un peu de relief pour obtenir le tronc voulu. Je termine le travail du tronc en saupoudrant quelques pincées de terre de taupinière (finesse du grain!) sur l' ensemble du médium frais afin de casser le côté brillant du mélange médium / peinture, puis je laisse sécher de 12 à 24 heures.

Etape 3 : Une fois l' ensemble du tronc bien sec, je me prépare à la mise en place du feuillage. Mon flocage est tout simplement de la mousse de coussin de voiture passée au moulin à café ou au blinder, le tout avec une noix de peinture acrylique. Cette noix de peinture est bien entendu bien souvent un mélange de teintes (vert, noir, jaune, bleu, brun...) permettant d' obtenir une couleur correcte de feuillage (Photo 3). En général je prépare mes flocages à l' avance que j' en fais plusieurs avec des teintes différentes me permettant ainsi, par la suite, de mélanger les flocages sur un même arbre et de varier mes coloris d' un arbre à l'autre dans un bosquet ou une zone boisée! Donc au dessus d' une boite de carton (protection de l' arrière plan du bureau!) je projette de la colle en bombe sur mon zeechium puis ensuite au dessus de la boite à flocage, je laisse tomber mon flocage sur mon branchage encollé! Pour finir on agite quelque peu l' arbre nouvellement créé pour faire tomber le surplus de flocage non collé, et il ne reste plus qu' à laisser le tout sècher avant la mise en situation dans le décor! Ci-dessous deux exemples, un arbre avant et après flocage en Photos 4 et 5 et un autre arbre terminé en Photo 6!

Etape 4 : Une fois le total bien sec, la pique de brochette sera coupée à la longueur voulue pour permettre l' insertion de l' arbre dans le décor.  En ce qui me concerne, mon sol de réseau étant très souvent constitué par une plaque de polystyrène de 2 à 4 cm d' épaisseur, je coupe cette pique en pointe à 2 ou 5 cm sous la base du tronc. Ainsi il me suffit ensuite de planter mon arbre à l' endroit voulu, en enfonçant cette pique dans le sol jusqu' à ce que la base du tronc éfleure ce sol et le tour est joué : mon arbre tient bien en place mais reste amovible pour les réparations futures (remise en place de flocage par exemple...)

Le zeechium est disponible chez certains de nos marchands favoris, et actuellement pour environs 40 euros on a une boite permettant la fabrication de 50 à 70 arbres. Pour ce qui concerne la culture chez soi du zeechium voici un lien qui vous permettra d' en savoir plus :  http://www.model35.fr/t_zeeschium.html  ou encore  http://gayam.perso.neuf.fr/trucs0.html  (astuces 55 et 57).

Enfin, pour obtenir d'autres formes d'arbres, il est possible d'utiliser aussi les inflorescences séchées d'autres plantes parmi lesquelles on notera : le lilas (voir Loco Revue N° 744 de juillet 2009), l'hortensia, l'arbre à papillons (voir Loco Revue N°763 de février 2011), ou encore les spirées (dont la Reine des près, une des plus communes). Bien entendu on récoltera es plantes en fin de floraison soit en général de fin août à fin septembre et ensuite il suffit de reprendre la méthode utilisée pour le zeechium et l'adapter ici à la nouvelle plante.

suite de l'article ICI

 

Date de dernière mise à jour : 17/02/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×