Personnages en papier/carton (1)

Les personnages en carton selon la méthode de Robert Gésuelli

Suite à la présentation du diorama du "Pardon du Folgoët " dans diverses expositions de modélisme j'ai reçu de nombreuses questions à propos de la fabrication des personnages en carton selon la méthode de Robert Gesuelli. je vais donc essayer ici de vous en dire plus avec bien entendu l'autorisation du créateur en illustrant l'article avec des dessins que j'ai réalisé d'après les originaux de mon ami Robert.  Avant de commencer, je vous donne le lien d'un site qui décrit plutôt bien en images la méthode de fabrication et dont les photos permettent de bien situer les choses et je pense qu'il est bon de bien s'imprégner de ce site avant de se lancer: http://atelier-bruno-moret.blog4ever.com/les-figurines-en-carton-de-robert

L'outillage nécessaire : Reglet, crayon à papier et son taille crayon, une gomme, un cutter, des petits ciseaux (type ciseaux à ongles par exemple), diverses pinces fines (dont une à bec pointu), petit tournevis, cure-dents, colle blanche (à bois) ou universelle, enfin diverses peintures plutôt glycéros type Humbrol/Revell, ou acryliques (peu conseillé) car l'eau est l'ennemi juré du carton et demande alors de grosses précautions de dilution et d'application! D'autre part les glyceros en sèchant permettent de durcir et renforcer le personnage. Quelques personnages Preiser ou Noch pourront servir pour estimer la taille des futures créations.

La matière première : le carton des emballages de papier toilette en feuille "Moltonel" rose (ossature du personnage) ou autre du genre mais en aucun cas un carton vernissé, serviettes et mouchoirs en papier de diverses couleurs et même papier à cigarettes. Ces différents type de papier pourront servir pour habiller vos personnages.

Remarque : Attention toutes les mesures données ici ne sont que des dimensions approximatives. A chacun de nous de faire ses propres essais en s'inspirant par exemple d'un personnage Preiser ou Noch.

Personnages feminins: Les personnages feminins en robe longue sont les plus simples à fabriquer et permettent de se faire la main pour débuter. On commence donc avec le carton type "Moltonel", dans lequel on va dessiner le buste de nos personnages sous une forme stylisée ( Photo 1/ indice 1) et découper au cutter ce buste (Photo 1/ indice 2). Les mesures données sur la figure 1 de ce buste sont indicatives à 1mm près maximum. Dans ce même carton dédoublé (pour cela il suffit de le rouler sur lui même) on va tailler un secteur que l'on va ensuite rouler en cône afin de former la base de la robe (Photo 1/ indices a et b). On découpe ensuite le haut de ce cône afin d'ouvrir son sommet (Photo 1/ indice c) ce qui permet d'y glisser entre 2 et 3 mm de la pointe du buste et de coller ce dernier en place et on obtient ainsi notre personnage féminin de base (Photo 1/indice 3). On gardera une robe d'environ 11mm de haut, afin de garantir au final une hauteur comprise entre 18mm et 20mm max du personnage.  Arrivé à ce stade et une fois la colle bien sèche, personnellement je peins la robe et ses détails puis, je laisse la peinture sécher (entre 4 et 6heures) avant d'aller plus loin!

Vient maintenant la mise en place du volume de la tête et l'habillage du haut de notre personnage. En ce qui concerne la tête, on va dans notre carton de départ faire à l'emporte pièce de 2mm de diamètre plusieurs rondelles (marquées 1,2,3,4 sur la Photo 2). On colle ensuite ces rondelles sur la partie tête de notre personnage. Il y a ici 4 rondelles rajoutées, mais bien souvent 2 rondelles suffisent pour avoir le volume désiré! Pour donner plus de vie à ce visage, on évoquera les yeux à l'aide des pointes d'une brucelle, un léger appui de la lame d'un petit tournevis permettra de marquer le trait de la bouche et enfin une toute petite goutte de colle blanche fera le relief du nez! Au final on pourra renforcer ces détails à la peinture.  L'habillage du torse (faussement nommé corsage en Photo 2!) se fera ensuite en collant 2 pièces de carton (dédoublé ou pas selon l'ampleur du personnage) ; l'une pour le dos et enfin l'autre pour mettre un peu de relief sur la poitrine de la dame. Il vous faudra alors peindre le torse, le dos et les bras aux couleurs du corsage souhaité. On pourra aussi peindre ces mêmes pièces en couleur chair si on veut habiller notre personnage à l'aide de sur-épaisseur en papier mouchoir ou serviette papier. Dans ce cas on utilisera mouchoir ou serviette de papier dédoublé, que l'on appliquera sur l'ossature de carton avec de la colle blanche (de préference légèrement diluée). La serviette papier de couleur permet d'avoir un corsage déjà coloré (ne pas oublier de choisir la bonne couleur de papier!). Le mouchoir blanc permet bien entendu d'avoir d'office un corsage blanc, mais autorise ensuite, grâce à la peinture, toute les teintes possibles! Attention cependant lors de la peinture des personnages, d'avoir la main légère sur les dilutions de peinture (en particulier avec les acryliques à l'eau, même si je les déconseille) et leur application, afin de ne pas imbiber et ramollir complètement le papier et le carton!!!

On va maintenant terminer notre personnage en commençant par l'apport de la chevelure (Photo 3). Le plus facile pour ce faire, consiste à coller un morceau de serviette en papier de la bonne couleur (marron pour une brune, jaune pour une blonde, voire orange pour une rousse!), mis en forme afin de suggérer la coiffure (chignon, tresse, .....). Le mouchoir en papier blanc pourra également servir de chevelure une fois peint.  Quelques fibres de filasse pourront à l'occasion imiter une chevelure longue. Enfin le châle et le tablier reste des accessoires incontournables pour certains personnages. J'utilise souvent ici du papier à cigarette coupé en trapeze (tablier) ou en quartier de lune (châle) que l'on peindra ensuite à sa convenance..... Là encore, ne pas oublier que l'on peindra cette nouvelle couche de vétement qu'après séchage complet des vétements du dessous (peinture et colle), sinon gare au meli-melo des couleurs!

Avec la Photo 4 on passe maintenant à la fabrication des jambes pour un personnage en jupe courte ou pantalon. Ces dernières sont faites en roulant serré un rectangle de carton émincé, afin de former des longs cylindres en 2 épaisseurs sérrées (environ 2mm de diamètre max). Pour la jupe courte, il suffit bien entendu de couper notre robe longue à la bonne taille. On colle ensuite nos deux jambes sous la jupe. Reste à couper ces jambes à la bonne longueur (en général je prends 8/9mm de haut entre la taille et les pieds du personnage) et de peindre en couleur chair ces nouvelles jambes..... Comme pour les étapes préccedentes, il faut maintenant bien laisser sécher avant d'utiliser notre nouveau personnage! En Photo 6, la création d'une jeune femme en pantalon. Ici la méthode est la même que celle des jambes nues, la taille de la jupe est encore raccourcie afin de donner l'illusion d'un pull qui descend un peu au dessous de la taille du personnage et permet le collage des deux jambes qui seront alors peintes aux couleurs du pantalon. Une fois tout cela bien sec, on finira notre personnage avec le collage de 2 petites pastilles de carton pour former les pieds et leur chaussure!

Suite de l'article  ici

Date de dernière mise à jour : 21/06/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×