La gare 2

Départ de la construction

     Pour moi,  les choses sérieuses commencent donc ici....... Comme dit page précédente, j' ai traité tous les plans en ma possession partie par partie, puis ensuite j' ai simplement tout remis d' aplomb sur deux planches type dessin insdustriel avec vue gauche, vue de face et vue droite afin de m' assurer de la concordance des différents plans, pignon nord, sud, façade rue et  voie (nouvel exemple en Photo 1). Après ce travail, j' édite mes différentes planches à l' échelle HO ce qui me donne un "patron" de découpe pour mon carton/dépron.

       Les premières découpes exécutées, j' ai remarqué que j' allais sans doute rencontrer quelques difficultés quant à l' épaisseur des murs avec superposition de différentes couches de carton et dépron. Les premiers essais m' ont conforté dans mes doutes et les reflexions qui ont suivi m' amènent donc à supprimer la couche dépron pour la remplacer par une couche carton moins épaisse. Vu la longueur des façades, le carton étant plus souple que le dépron,  il me faudra prévoir des raidisseurs longitudinaux plus importants sur l' intérieur de ces façades. Allez, hop! c' est parti et je commence par la mise en oeuvre des pignons.

Materiaux utilisés (Photo 2) :

     Je passe sur mes deux ou trois essais préalables pour ne parler ici que de la solution finalement choisie pour la construction de ces différents murs de la gare. Je vais donc travailler sur plusieurs couches de carton en deux épaisseurs. Les petits bois des fenêtres seront exécutés avec différentes bandelettes Evergreen (réf 104,105 et 110). Le carton utilisé est du carton servant aux travaux d 'encadrement en 1mm et 2mm d' épaisseur. Le verre des fenêtres sera fait avec des feuilles transparentes de retroprojecteur ( vieux stok en ma possession depuis de nombreuses années!). Les peintures sont des acryliques à l' eau (attention à la quantité d' eau utilisée, on est sur du carton). Enfin comme je l' ai toujours fait dans mes différentes constructions, l' arrière des façades sera imperméabilisé avec un produit spécial trouvé en magasin d' art et travaux manuels (marque Pretex: durcisseur et protecteur pour tissu, papier...). Ce produit (dilution à l' eau) se passe au pinceau et durcit en sèchant avec un bon pouvoir couvrant et une excellente tenue dans le temps.... sans oublier mes diverses colles!

Méthode de construction :

       Je vais donc superposer plusieurs couches de carton, chacune d' elles servant à amener une épaisseur de mur et un élément de façade. Le croquis ci-dessous permet d' imaginer les principales étapes de l' opération; étapes numérotées de 1 à 4 (logique!!!) que je détaille plus bas.

Etape 1 : Dans mon carton de 2mm d'épaisseur (jaune) j'ai tracé et découpé mon pignon. Je marque mes emplacements de fenêtres (bordures externes) et je les ouvre. Une fois le contour de mes fenêtres bien net, je vais passer un petit coup de peinture sur les tranches des ouvertures. En séchant, la peinture permet de solidifier et de protèger de l'humidité future les tranches des différentes ouvertures.  L' étape se termine ensuite avec le collage des vitres, soit pour moi  une partie de feuille de rétroprojecteur (en gris). Je mets de côté mon pignon en le conservant bien à plat pour éviter qu' il gondole sous l' effet de la colle en le plaçant sous un bon poids.

Etape 2 : Je répète l' étape 1 dans mon carton de 1mm d'épaisseur (blanc). Donc découpe du pignon et des fenêtres (bordures internes) et peinture des tranches. Après séchage de la peinture (5 minutes!), je vais coller mes petits bois de fenêtre. Pour ma part j' utilise ici des bandes d' evergreen (vert), j' aurais pu également le faire avec des bandes de papier (mais je n' ai pas eu le courage de les découper!). L' avantage que j' ai trouvé à cette façon de faire réside dans le fait que je ne colle rien sur mes transparents, donc j' évite tout risque de taches blanches sur mes vitres par coulure de colle. L' étape 2 est maintenant terminée et après séchage de la colle, ce nouveau pignon va rejoindre le premier, bien à plat sous les poids. En passant je vérifie tout de même la bonne concordance des deux pignons en les superposant simplement!

Etape 3 : Je reprends mon carton de 2mm(ce coup ci il est rose!!) et  je découpe un pignon en ouvrant les fenêtres (bordures externes), puis encore une fois,peinture des tranches! J'ai maintenant trois pignons, que je vais superposer à vide juste pour vérifier que le rendu est correct.Tout va bien; je continue. Sur ma gare, les fonds de murs sont rose/orangé, je vais donc passer cette couleur de fond sur ce troisième pignon, sans trop mouiller ma peinture, car il faut éviter de faire gondoler le carton. En fait j'ai délimité les parties colorées du pignon pour ne peindre que ces parties, ainsi je limite la prise d'humidité. Après 5 minutes de séchage, ce nouveau pignon rejoint les deux autres, à plat sous les poids, et je passe à l'étape suivante!

Etape 4 : Je reviens sur le carton de 1mm d'épaisseur et je vais tracer toutes mes moulures(orange sur le croquis) formant les reliefs positifs sur le mur du pignon 3. je fais ensuite un peu de dentelle en découpant ces moulures (en un seul morceau si possible!). Découpe effectuée, je vérifie que ma dentelle de moulures s'accorde sur  le pignon 3 et je mets ces moulures en peinture, là encore sans trop mouiller les choses! Je laisse un petit temps de séchage, et direction la mise à plat sous les poids avec le reste pour 24 heures!!

 

Page suivante

Date de dernière mise à jour : 25/02/2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×